Internes étrangers

Rappels législatifs et ECN

Dès lors que vous faites le choix de réaliser votre internat en France, vous avez le même statut et donc les mêmes obligations qu’un interne français, et ce, indépendamment de votre nationalité.

Tous les étudiants ayant fait leurs études médicales et étant ressortissants d’un pays de l’Union Européenne ont la possibilité de s’inscrire aux ECN1 et de continuer leurs études en France.

Pour l'inscription à l'ECN il faut être ressortissant d’un des Etats membres de l'Union Européenne, des autres Etats faisant partie de l'accord sur l'Espace économique européen, de la Confédération helvétique ou de la Principauté d'Andorre et titulaires d'un diplôme de médecin leur permettant d'exercer dans le pays d'origine ou le pays de délivrance. Toutefois, ne sont pas autorisés à s'inscrire à ce concours les titulaires d'un diplôme de spécialisation.

Pour l'inscription il faut déposer un dossier d'inscription comportant les pièces suivantes :

  • Un formulaire d'inscription, dument renseigné, daté et signé ( il est disponible sur le site du CNG2)
  • Une copie de la carte nationale d'identité ou du document en tenant lieu ;
  • Une attestation délivrée par le responsable de l'établissement d'origine de l'étudiant (secrétaire, directeur de la faculté) certifiant que celui-ci est en dernière année de deuxième cycle des études médicales ou la copie du diplôme de fin du deuxième cycle des études médicales ou d'un titre équivalent, conforme à l'article 24 de la directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 7 septembre 2005 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles, établi au titre de l'année universitaire en cours. C'est-à-dire, que votre titre comprenne au moins six années d'études ou 5 500 heures d'enseignement théorique et pratique dispensées dans une université ou sous la surveillance d'une université. Cette attestation doit être fait en français ou traduite pour un traducteur assermenté.

Les dossiers, à envoyer par lettre recommandée avec accusé de réception, doivent être envoyés au plus tard le 31 mars de l’année en cours, le cachet de la poste faisant foi, à l'adresse suivante : Centre national de gestion, département concours, autorisation d'exercice, mobilité-développement professionnel, unité des concours médicaux nationaux, ECN, immeuble Le Ponant B, 21 rue Leblanc, 75015 Paris.

(La date limite d’envoi du dossier pouvant changer d’une année à l’autre, merci de vérifier auprès du CNG.)

Le programme et les items de l'ECN sont tous sur le web (mais il faut les chercher un par un). Si vous avez accès à une faculté française, peut-être pourrez-vous demander les polycopiés, ou acheter les livres sur Internet. Vers Juin-Juillet, il faut être attentif car les anciens D4 vendent leurs polys et livres pour pas cher, et ça peut coûter jusqu'à 50 % moins cher que neuf. Soyez attentifs dans les forums d'étudiants (notablement remede.org et e-carabin).

Cependant, seuls les polycopiés des collèges nationaux de spécialités (présents le plus souvent sur leur site Internet) sont les programmes officiels sur lesquels les questions des ECN sont basées.

La langue française

La maitrise de la langue française est une nécessité pour la réalisation des fonctions d’interne. Le niveau de langue d’un interne arrivant en France est très variable, allant de la personne bilingue à la méconnaissance totale du français.

Si bien vous avez passé l’ECN, vous devez tenir compte que, dans la pratique, les patients vont utiliser des formules et expressions que vous ne connaissez pas toujours. Et que la majorité des français ne parlent pas l’anglais médical de base.

C'est pour ça qu'on vous conseille de prendre des cours de français avant votre arrivée.

Dans votre ville d'origine, il y a surement des académies de langues, et sinon, vous avez toujours accès à internet (ubuntu ou babel sont des pages web intéressantes pour apprendre une langue gratuitement).

Il existe dans certaines villes de France des cours de français dispensés à la Faculté de médecine ou dans les autres Facultés (notamment pour les étudiants Erasmus) et parfois, avec l’aide des associations locales d’internes, vous pouvez y avoir l'accès.

Nous vous conseillons de prendre contact avec votre association locale ou votre DUMG3 afin qu’ils vous renseignent sur les cours de langue française pouvant être dispensés dans votre Faculté.

Dans plusieurs villes, vous trouverez également l’Institut de français qui propose des cours intensifs avec la possibilité de se mettre à niveau très rapidement.

En France, existe aussi le CNED4, où vous pouvez prendre des cours à distance d'une durée d'environ 4 mois, pour vous mettre rapidement à niveau (moins cher que des cours en présentiel) .

Si malgré tout ça vous ne vous sentez pas encore prêts pour l'exercice de la médecine en français, nous pouvons vous recommander le livre « Le français des médecins » (Thomas Fassier et Solange Talavera-Goy), qui coute environ 20€ et où il y a des exercices pratiques pour écrire des évolutifs de patients (pour la tenue d’un dossier médical), des courriers à d’autres professionnels de santé... en plus d'avoir un DVD pour vous entrainer dans certaines situations !!

Le logement

Trouver un logement (surtout à Paris) est difficile, mais nécessaire. Commencez à chercher le plus tôt possible, et si possible avant les rentrées scolaires et universitaires (donc dès aout/septembre).

Une bonne option est de choisir des stages éloignés avec internat (Coulommiers, Melun... cf. guide de stage du SRP-IMG). En plus d'une formation de qualité, vous aurez la possibilité de vous loger à l'internat (90€ par mois, déduits directement de la paie) !

Pour un logement « personnel », il faut contacter les agences immobilières. Si vous voulez vous épargner les frais d'agence, vous pouvez aussi contacter des propriétaires sur internet avec des pages comme leboncoin ou departiculieràparticulier (mais faites attention, il y a pas mal d'arnaques). Visitez toujours avant de signer le contrat de location.

Vous ne devez JAMAIS donner de l'argent en avance (avant d’avoir signé le contrat) et faites signer une quittance après chaque paiement (pour pouvoir prouver que vous avez payé vos loyers, en cas de litige).

En France, pour louer un appartement il faut déposer un dossier auprès de l'agence ou du propriétaire, qui choisiront le dossier qui leur plait le plus.

Outre une pièce d'identité, on vous demandera :

  • les 3 derniers bulletins de salaire ;
  • contrat de travail ou attestation de l'employeur ;  (si vous n’avez pas encore commencé votre internat, présentez-leur le texte de loi indiquant le salaire de l’interne, disponible sur la page Temps de travail)
  • dernier avis d'imposition (les impôts) ;
  • un relevé d'identité bancaire ;
  • les dernières quittances de loyer du logement que vous avez occupé (la quittance de loyer est un papier qui affirme qu'on paye le loyer, comme une facture).
  • une personne-caution. La caution de solidarité est l'engagement pris par un tiers de payer le loyer en cas de défaillance du locataire. C'est-à-dire, quelqu’un qui va payer le loyer si vous ne pouvez pas. En théorie, toute personne peut se porter caution mais en pratique les propriétaires préfèrent qu'il s'agisse d'un membre de la famille proche. Par ailleurs, si la nationalité de la caution n'a aucune importance, celle-ci doit en revanche résider en France.

Dans le cas des étrangers, il est rare de pouvoir présenter une caution solidaire, donc pensez, si vous ne disposez pas d'un proche qui peut se porter caution, à la garantie des risques locatifs (GRL). Cette nouvelle assurance contre les loyers impayés, particulièrement protectrice et peu couteuse, est une alternative avantageuse à la caution solidaire. Même si c'est au propriétaire de la souscrire, n'hésitez pas à l'informer de l'existence de cette assurance et de ses caractéristiques. Au besoin, remettez-lui une brochure que vous aurez au préalable obtenue sur le site http://www.grl.fr/.

Vous avez aussi la possibilité de demander la garantie LOCAPASS ou les aides LOCAPASS (se renseigner sur internet, car ça dépend des caractéristiques du locataire et du logement).

Si vous avez la possibilité de bénéficier d'une aide au logement (AL/APL), informez-en le propriétaire, en lui fournissant le cas échéant la copie d'une simulation attestant du montant auquel vous pouvez prétendre (www.caf.fr).

N'oubliez pas l'assurance habitation (qui reste obligatoire et qui doit être payée pour le locataire).  En général, les banques et mutuelles peuvent vous en proposer à très bon prix (notamment offres étudiantes), informez-vous et comparez.

Pour faciliter vos démarches, il sera ensuite important de vous procurer une attestation de logement dès que vous en aurez un (facture d’électricité, de téléphone… à votre nom et adresse).

Les démarches administratives

Les démarches administratives sont nombreuses et à anticiper.

Certaines sont à préparer avant votre arrivée en France. Nous vous conseillons de faire traduire en français les documents officiels que vous présenterez (diplôme de médecine, notamment).

Les démarches administratives à l’arrivée en France sont notamment :

  • Obtention d'un numéro de téléphone français (portable +/- fixe)
  • Ouverture d’un compte bancaire (il y a de nombreuses banques, mais la plus « accessible » est La Banque Postale, car ils ont l'obligation de te fournir un compte même si tu n’as que 100€ ; sinon, comparez les frais de compte et les services fournis)
  • Inscription dans votre consulat d'origine (important pour le droit de vote dans votre pays, ainsi que pour justifier plusieurs démarches. Au consulat, ils pourront vous aider à clarifier certaines choses, surtout au niveau administratif. Mais soyez conscients que le consulat n'est pas une agence immobilière, ils ne vous chercheront pas un appartement !)
  • Obtention d’une carte de séjour et d’une autorisation de travail (pour les internes bulgares et roumains)
  • Inscription à la Faculté (quand vous aurez votre attestation) et après choix de la fac via le site desmgidf (choix à faire dès la fin de procédure de choix Céline)
  • Inscription au régime général de l’Assurance Maladie et obtention de la Carte Vitale (il faut justifier 3 mois de salaire pour l'obtenir. Les premiers 3 mois vous pouvez utiliser votre carte européenne. Se rendre à l'Assurance Maladie la plus proche de chez vous)
  • Souscription à une assurance maladie complémentaire = mutuelle (il y a plusieurs mutuelles de type étudiante que vous pouvez contacter si vous avez moins de 26 ans. Si vous adhérez au SRP-IMG, vous aurez des offres avantageuses avec GPM)
  • Souscription d’une Responsabilité Civile Professionnelle. Obligatoire pour tout professionnel de santé. Si vous adhérez au SRP-IMG, elle est incluse dans le prix de l’adhésion.

 

Nous vous suggérons de préparer certains documents avant votre arrivée en France :

  • Un certificat de vaccination (avec vaccinations à jours, notablement DTP, VHB, BCG, Coqueluche, Varicelle, Rougeole, +/- grippe)
  • Le certificat de naissance traduit en français
  • Une photocopie de votre permis de conduire et si possible l’obtention d’un permis de conduire international (se renseigner après de la Préfecture de Police)
  • Une assurance maladie souscrite dans son pays pour un minimum de trois mois valable après l’arrivée en France
  • Une photocopie de votre carte d’identité
  • Une radiographie pulmonaire récente (non obligatoire)
  • Un diplôme ou une attestation de fin de 6ème année de médecine AVEC SA TRADUCTION EN FRANÇAIS.

Stages et formation

Pour l'inscription à l’AP-HP5, un certificat médical attestant la « non contre-indication physique et mentale à la pratique de la médecine », établi par un médecin hospitalier français vous sera demandé (modèle à demander au bureau des internes de l’AP-HP : bdi.aphp.sap@aphp.fr). Si vous avez fait un Erasmus en France, contactez les anciens médecins hospitaliers, ils seront surement disposés à signer votre certificat. En cas de problème, contactez l'AP-HP pour expliquer votre problème.

Nous vous conseillons de contacter, dès le début de votre internat, le DUMG pour savoir si vous pouvez bénéficier d’un tuteur dédié. Il pourra vous conseiller pour poursuivre votre formation dans les meilleures conditions. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions.

Si jamais vous avez des questions...

N'hésitez pas à nous contacter ! secretaire@srp-img.com

 

1 : Epreuves Nationales Classantes

2 : Centre National de Gestion

3 : Département Universitaire de Médecine Générale

4 : Centre National d’Enseignement à Distance

5 : Assistance Publique – Hôpitaux de Paris

Les commentaires sont fermés